trois illustrations des règles de l'épargne

Livrets d'épargne

Les livrets d'épargne garantissent les liquidités qui y sont déposées tout en offrant une grande souplesse. De surcroît, les intérêts versés par certains de ces produits financiers ne sont pas soumis à l'impôt ni aux contributions sociales.

Les livrets d'épargne permettent de placer des liquidités sans risques en bénéficiant d'une totale disponibilité.

Cependant, leur rendement est inférieur à celui d'autres placements garantis, comme par exemple les supports en euro des contrats d'assurance vie.

Ces livrets peuvent être réglementés ou libres. Nous les présentons ci-après en regroupant les règles de fonctionnement communes à tous les livrets.

Livrets réglementés

La rémunération des livrets réglementés est fixée par décret et donc identique entre tous les établissements (à l'exception du Livret Jeune). Ce sont :

Les intérêts produits pas les livrets réglementés (hors CEL) ne sont pas imposables et ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux.

Par contre, les intérêts générés par le Compte Épargne Logement sont soumis aux prélèvements sociaux au taux de 15,5%. Ils restent exonérés de l'impôt sur le revenu.

Livrets libres

Outre les livrets réglementés, chaque établissement financier est libre de proposer ses propres livrets bancaires, également appelés comptes sur livret, et de fixer leur taux librement.

Les comptes sur livret sont soumis aux prélèvements sociaux et les gains réalisés sont soumis à l'impôt sur le revenu.

Comparaison des livrets d'épargne

Une synthèse des caractéristiques des livrets d'épargne réglementés et libres est indiquée dans le tableau comparatif des livrets d'épargne.

Les informations de la présente section aideront à retenir le livret d'épargne le plus intéressant en fonction de chaque situation personnelle. Il sera d'ailleurs souvent opportun de détenir plusieurs livrets, à condition de respecter les règles en limitant le cumul.

Dans la mesure où les règles de fonctionnement de ces livrets sont similaires, le livret au meilleur taux net parmi ceux qu'il vous est possible de détenir devra être privilégié.

Une alternative, le compte à terme

Lorsque le plafond des livrets réglementés est atteint, il peut être opportun de placer ses liquidités sur un compte à terme qui offrira une meilleure rémunération brute en compensation de l'immobilisation des sommes déposées.

Toutefois, il faut être conscient que les rendements des comptes à terme, de même que ceux des livrets, ne sont pas très élevés actuellement.

Page mise à jour le 13 février 2015.

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2016Mentions légales Contact