trois illustrations des règles de l'épargne

SICAV et FCP

Les SICAV et FCP sont des supports d'investissement permettant de profiter de la prestation d'un gestionnaire. Ce sont tous deux des OPCVM.

Rappelons la signification de ces acronymes :

Cotation, achat et vente

Les parts des OPCVM sont cotées en bourse, les SICAV ayant une valorisation généralement quotidienne.

Les achats et ventes de ces placements s'effectuent d'une façon similaire aux négociations d'actions.

OPCVM de capitalisation ou de distribution

On distingue les OPCVM distribuant des revenus de ceux les réinvestissant. Le choix doit s'effectuer en fonction de l'objectif du placement.

Selon que l'on souhaite percevoir un revenu régulier (mensuel, trimestriel ou annuel), ou valoriser un capital sur le long terme, on ne choisira pas la même catégorie d'OPCVM.

Fonds profilés

Certains épargnants cherchent à obtenir un revenu maximal en acceptant les risques, tandis que d'autres préfèrent une certaine sécurité.

Les établissements financiers proposent donc des fonds gérés en fonction de ces objectifs.

Les fonds ayant pour objectif le rendement maximal seront investis essentiellement en actions, tandis que ceux cherchant à modérer les risques seront composés majoritairement d'obligations.

Rappelons que tous les placements, y compris les fonds gérés pour privilégier la sécurité, présentent des risques.

Frais liés aux SICAV et FCP

Des frais peuvent être prélevés lors de l'achat et lors de la vente des SICAV et des FCP. Des frais de gestion annuels s'appliquent également.

En outre, l'établissement détenant le portefeuille peut demander le paiement de droits de garde.

Fiscalité des OPCVM

La fiscalité est identique à celle des autres placements et dépend du cadre d'investissement, compte titres, assurance vie ou PEA.

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2016Mentions légales Contact