trois illustrations des règles de l'épargne

Épargne solidaire

Il est légitime de vouloir faire fructifier son épargne disponible, qu'il s'agisse de la trésorerie courante du ménage ou bien de liquidités plus importantes destinées à financer un projet futur ou à constituer une épargne de précaution.

Cependant, on peut vouloir ne pas être seul à bénéficier de ces placements et faire profiter les autres de ces investissements, directement en leur versant une part de ces gains ou indirectement en investissant dans un produit solidaire.

Placement solidaire avec les livrets

Choix d'une association bénéficiaire

Certaines banques proposent aux détenteurs d'un livret bancaire d'affecter tout ou partie des intérêts à des associations caritatives ou œuvrant pour la protection de l'environnement.

Le titulaire du livret peut choisir une ou plusieurs associations parmi une liste établie par l'établissement financier, privilégiant ainsi les causes qu'il souhaite défendre.

Les livrets éligibles à ces opérations solidaires sont généralement le Livret A, le Livret de Développement Durable ou le Compte sur Livret, mais en fonction des établissements, d'autres livrets peuvent être concernés.

Avantage fiscal et bonification

Les intérêts ainsi offerts à une association permettent au donateur de bénéficier d'une déduction sur son impôt sur le revenu d'un montant égal à 66% ou 75% du don en fonction de l'activité des associations retenues.

En outre, lorsque les intérêts solidairement versés proviennent d'un produit imposable, par exemple le Compte sur Livret, le Prélèvement Forfaitaire est réduit. Il est de 5%, au lieu de 24%, les Contributions Sociales restant par contre au taux normal de 15,5%.

Ce Prélèvement Forfaitaire est libératoire, contrairement à celui appliqué aux placements non solidaires qui a valeur d'acompte. Il est aussi obligatoire, le contribuable ne pouvant pas opter pour l'imposition des revenus de l'épargne solidaire selon le barême progressif.

Par ailleurs, il est fréquent que les banques bonifient le don en versant aux associations une somme supplémentaire lui étant proportionnelle.

Fonds solidaires

L'investissement dans un produit financier solidaire peut se faire au travers d'un Fonds Commun de Placement, souscrit directement ou dans le cadre d'un contrat d'assurance vie.

Les fonds solidaires doivent affecter une part de l'épargne que les épargnants leur ont confié au financement d'une ou plusieurs activités solidaires.

Ces activités peuvent s'exercer par exemple dans le domaine du logement ou de l'emploi mais aussi de l'environnement.

Des labels sont attribués aux fonds solidaires par des organismes certificateurs. L'épargnant a ainsi la garantie que son placement participera bien d'une façon ou d'une autre à des actions solidaires.

Page mise à jour le 13 juin 2013.

Toute copie, y compris partielle, des textes et photos de ce site est interdite.

© Boriva 2009-2016Mentions légales Contact